Sophrobel :: Sophrologie dynamique® et hypnose à Nivelles en Brabant Wallon :: TEMOIGNAGES
FR | EN | NL | DE  

Sophrologie dynamique® et hypnose


TEMOIGNAGES WEB SOPHROLOGIE

* La sophrologie m’aide beaucoup dans divers domaines :

  • je gère mieux mon stress au travail et aussi mes émotions
  • je m’endors plus facilement et plus vite
  • je suis moins stressée par certaines situations à venir (dans ma vie familiale, pendant les réunions au travail, etc.)
  • j’ai appris à lâcher-prise et à respirer calmement et convenablement pour dénouer la boule dans la gorge ou le ventre, pour décontracter l’étau qui parfois sert ma poitrine

Je redécouvre la vraie beauté de la vie et à apprécier chaque instant en pleine conscience. Je savoure le « ici et maintenant » et je prends conscience de ce qui est juste et bon pour moi, ni trop, ni trop peu. (Brigitte, 53 ans)


* Lorsque je suis arrivée chez Françoise, j’étais en débris… 3 tas de débris distincts…corps, esprit, âme. Et des larmes sans fin qui coulaient à longueur de journée pour tout. Je suis venue chez Françoise, sur les recommandations d’un médecin, après des années de douleurs physiques incessantes et « inexpliquées » pour lesquelles un diagnostic a finalement pu être posé : endométriose. S’en sont alors suivis une opération et un traitement. Ajouté à cela un burn-out, résultat d’un trop-plein de souffrances et des surmenages physiques et psychologiques. Voilà l’état dans lequel je me suis présentée devant Françoise qui m’a accueillie, écoutée, entendue.

Elle m’a appris à refaire connaissance avec mon corps, à partir à sa découverte, intérieure. A l’aimer à nouveau. A être à son écoute, à découvrir la force et l’énergie que j’ai en moi et que je ne soupçonnais même pas. Petit à petit, séance après séance, j’ai renoué avec ce corps qui avait tant souffert, j’ai réconcilié esprit et corps pour prendre conscience que nous sommes un tout, que je suis à nouveau un tout et non plus des tas de débris.

Aujourd’hui, lors de chaque séance, je pars en voyage à la rencontre de ce que j’ai au plus profond de moi : une énergie vitale, bienfaisante et tellement là, tellement présente, accessible si je me rends disponible pour la toucher et la faire vivre en moi et autour de moi.

Merci Françoise de m’avoir donné la main lorsque j’étais au plus bas et me guider en douceur vers cette force de vie intérieure, berceau du corps et de l’esprit, réconciliés. (Charlotte, 42 ans)


* J’ai utilisé la sophro pour préparer un concours aux institutions européennes. Cela m’a permis de rester calme et concentré pendant les examens sur ordinateur en évitant les accès de stress par les exercices de respiration et de concentration. (Marcus, 44 ans)


* La sophrologie m’a permis de retrouver de la souplesse et de la légèreté dans mon corps au quotidien. Je gère mieux mon anxiété. Je me sens rajeunie ! (Joséphine, 77 ans)


* Une bonne écoute de son corps permet de mieux gérer et réguler ses émotions. Voilà ce que m'a appris la sophrologie. Au départ, j'ai décidé de suivre cette méthode dans l'optique de préparer mon accouchement sans péridurale. Au fur et à mesure des séances, les outils acquis m'ont été également utiles dans la vie courante : travail et vie privée. Le jour J est enfin arrivé et grâce aux exercices appris, j'ai géré un maximum la douleur et le stress. Malheureusement, des complications sont survenues lors du travail et j'ai pris la décision de soulager mon corps afin de mieux contrôler le déroulement de l'accouchement : tremblements, stress et appréhension. Je recommande l'usage de la sophrologie car même si je ne suis pas allée jusqu'au bout, elle m'a permis d'aller au plus loin dans mon objectif. (Swagata, 28 ans)


* Je stresse très fort à l’école. Pendant les examens l’année passée c’était horrible. Devant ma feuille j’avais l’impression d’avoir tout oublié. Cette année, la sophro m’a permis de me sentir mieux dans ma peau, de mieux me préparer et me concentrer. J’ai eu moins peur. Ça a été beaucoup mieux. (Linda, 14 ans)


* Je suis hyperémotive depuis toujours. La sophrologie m’a appris à gérer les trop-pleins et à être mieux dans ma peau et dans ma vie. (Carine, 22 ans)


* J’étais en traitement pour burn-out chez mon médecin généraliste. Il m’a conseillé de consulter un psychologue mais ça ne me disait rien. J’ai choisi la sophrologie, une amie m’en avait parlé et me disant que cela me ferait du bien. J’ai pris RDV par curiosité. La méthode m’a aidé à gérer mon stress et mon ras-le-bol de tout. Et aussi à mieux accepter mes limites physiques sans culpabiliser. Aujourd’hui j’ai décidé de me réorienter vers un travail qui me correspond mieux. Finalement, je me rends compte après-coup que mon burn-out a été une « opportunité »… même si cela a été très dur au début ! (Philippe, 48 ans)


TEMOIGNAGES WEB HYPNOSE

* Après deux périodes de travail sur moi-même, à l'aide de psychologues ayant une approche plutôt classique, j'étais arrivée à un équilibre qui me semblait tout à fait acceptable. Une troisième expérience avec l'EFT m'avait apporté un plus en me donnant quelques outils. Cependant, il me restait quelques points qui m'embêtaient encore : le sommeil, la gestion du stress, surtout dans le contexte professionnel, des peurs ou appréhensions importantes suite à plusieurs accidents. Après plusieurs mois d'hésitation et le sentiment persistant que ce que j'avais fait jusque-là n'allait pas me faire avancer beaucoup dans ces domaines, j'ai fait le pas vers l'hypnose. Je suis allée au premier rendez-vous pendant l'été, curieuse, sans avoir pris aucun renseignement pour ne pas avoir d'a priori, un peu sceptique. Après deux ou trois séances, j'étais convaincue, épatée par les effets à court et moyen termes. A la fin de l'année, je me suis rendue compte que mon regard sur moi et sur ce qui m'entourait était devenu bienveillant, sans jugement, que j'étais capable de faire face aux évènements, je pouvais me faire confiance. Pendant ce parcours, je suis tombée sur quelques 'fantômes' dont je n'avais même pas conscience mais que j'ai pu apaiser. Aujourd'hui, j'ai trouvé un équilibre dans mon travail malgré les défis importants, je remonte à cheval avec un plaisir redécouvert, je ne stresse plus quand mon sommeil me joue des tours. Je me sens beaucoup plus ouverte et à l'écoute, de mes trois enfants et de mon mari en particulier, des personnes et des choses en général. J'ai trouvé un équilibre et une confiance en moi que je ne soupçonnais pas et cela m'a donné une nouvelle énergie. (Hélène, 50 ans)


* Je m'appelle Valérie, j'ai 30 ans, aujourd'hui je vais vous parler de ce que l'hypnose m'a apporté... Je cherchais à comprendre des choses sur moi, à prendre confiance en moi à la suite de ruptures et de relations compliquées. Avant de commencer je ne connaissais que l'hypnose qu'on voit en spectacle ou à la télé. Du coup j'avais une petite appréhension : comment la séance se déroule. Je n'ai pas envie de « faire la poule » si on me le demande. Mais c'est vraiment une conversation dans un certain état d'esprit pour travailler sur le cerveau. L'hypnose m'a permis de sortir de certains trous où je tombais facilement. Comprendre que notre cerveau est joueur pour nous protéger permet de changer les choses. Je ne m'apitoyais pas, mais je me renfermai, l'hypnose m'a permis de comprendre certains processus, de travailler dessus. En hypnose tous est possible, on peut tout faire, tout imaginer et faire comprendre à notre cerveau que c'est notre réalité. Faire ressortir le positif d'une relation, modifier le déroulement d'une autre, pour ne plus ressentir une certaine douleur. Faire des modifications intérieures, mais pas seulement, réfléchir à comment ces impacts internes vont se voir et modifier l'externe. Ça m'a vraiment permis de penser et de réagir autrement, de ne plus me sentir coupable dans certaines situations, de m'affirmer plus sur certains points. L'impact n’est pas toujours ressenti positivement par certaines personnes de mon entourage : j'avais plutôt tendance à laisser faire... Maintenant je n'accepte plus certaines choses, je m'affirme,... ça me fait du bien même si j'ai encore du chemin à parcourir. J’ai l'impression d'avoir retrouvé une partie de moi que j'avais perdue en route. (Valérie, 30 ans)


* J’ai été pris dans un violent carambolage en chaîne sur l’autoroute. Suite à celui-ci j’étais incapable de prendre le volant et je souffrais d’insomnies et de maux de dos. Après quelques séances, mon ostéopathe n’arrivait plus à me soulager. C’est elle qui m’a parlé de l’hypnose. J’avoue avoir été très sceptique, mais à un certain moment je n’en pouvais plus de souffrir, et la fatigue m’empêchait de vivre correctement. Sans parler des problèmes liés au fait de ne plus savoir conduire. L’hypnose m’a permis de reprendre le volant, de dormir mieux et de ne plus avoir de douleurs handicapantes dans le dos. C’est étonnant ! (Hubert, 62 ans)


* Après 8 ans enfermée dans mes peurs, mes angoisses, mes phobies ... enfermée dans un passé beaucoup trop dur à gérer et à mettre de côté à seulement 22 ans ... bloquée dans des évènements que je pensais cicatrisés ... l'hypnose a réussi à me guérir, à m'ouvrir à nouveau au monde, à me redonner confiance en la vie, en moi et en l'amour. En lisant tout ça, on peut penser que c'est bien joli tout ça, que c'est miraculeux et presque irréel. Et en quelques sortes oui, ça l'est, car je n'y croyais pas au début. J'avais cette image que l'on voit dans les films, dans les émissions de téléréalité, mais je n'imaginais pas du tout de quoi il s'agissait dans la réalité, ni l'impact que ça pouvait avoir sur nous. Après avoir essayé plusieurs rendez-vous chez différents psychologues, différentes techniques de lâcher prise, j'étais toujours bloquée par ma plus grande phobie liée à un décès : être en présence de près ou même de loin d'une minuscule bougie, d'une légère flamme m'était totalement impossible, complètement paralysant. Alors une flamme de plus grande ampleur, il ne fallait même pas y penser. Sauf qu'il y a des flammes à plus d'endroits que l'on pense : dans les restaurants, aux anniversaires ou lors de tous types de fêtes, dans les films, les parcs d'attraction, les spectacles, les carnavals, ... ma vie était donc devenue un combat contre ces endroits. Maintenant, après un travail sur moi-même et grâce à l'hypnose, c'est moi qui allume des bougies ou demande à allumer le poêle!! Ce n'est qu'un exemple d'événement traumatisant dont l'hypnose m'a sauvée, car il y en a tellement d'autres. Cependant un témoignage ne serait pas suffisant pour expliquer au combien l'hypnose a sauvé ma vie. (Anaïs, 22 ans)


* Ca faisait des années que je j’avais des problèmes de nervosité et d’intestins. Les médecins n’ont jamais rien trouvé de spécial. Ils m’ont dit que c’était le stress. J’ai essayé l’hypnose un peu par dépit, sans vraiment y croire, mais qu’est-ce que j’avais à perdre ? Après quelques séances, je n’ai quasi plus de soucis. Plus besoin de prévoir des WC partout pendant ma journée. Et je peux manger et boire sans tout contrôler tout le temps. Bref, fallait essayer pour voir ! Du coup, j’en parle autour de moi. (Gérard, 53 ans)